Les fruits et légumes moches ne sont plus en état d’arrestation

Ceux qui étaient auparavant mis de côté et jetés en grandes quantités sont désormais mis à l’honneur dans de nombreuses épiceries partout dans le monde : les fruits et légumes moches n’ont pas dit leur dernier mot et rencontrent un fort succès.

Au Canada entre 30 et 40% des aliments sont gaspillés ce qui représente près de 31 milliards de dollars. Plus globalement, selon l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation, c’est un tiers de la production alimentaire qui serait perdu ou gaspillé.

Face à ce constat, de grandes enseignes ont décidé de mettre à l’honneur la vente de fruits et légumes qui n’ont rien à envier d’un point de vue gustatif à leurs copains parfaits.

En France, les magasins Intermarché ont lancé une campagne de publicité humoristique vantant les nombreuses qualités des fruits et légumes moches en vente dans leurs rayons. Au Québec, depuis 2015, Maxi, Maxi and Cie et IGA en proposent également pour des prix jusqu’à 30% moins élevés que des fruits et légumes classiques et comptent bien élargir leur offre.

fruits et légumes moches

Plus récemment, c’est au tour de Métro de proposer la marque Hors La Loi, composée de sept catégories de fruits et légumes moches : pommes de terre, carottes, poivrons, oignons, concombres et tomates offerts en vrac, en provenance du Québec, pour des prix là encore très intéressants.

Une réelle bonne nouvelle pour le gaspillage ainsi que pour les producteurs qui vont voir leur récolte rentabilisée. Dans un monde où les standards de beauté s’appliquent jusqu’à nos produits alimentaires, les fruits et légumes moches, fiers de leurs différences feront le bonheur du panier et du porte-monnaie de centaines de personnes.

Sources: Huffington post Le Quotidien


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *