Eau chaude : traitement révolutionnaire contre le diabète

C’est un espoir qui nous vient de Belgique et qui pourrait toucher près de 800 000 Québécois atteints de diabète de type 2. Un traitement à base d’eau chaude a été mis en place à l’hôpital Erasme, à Bruxelles, et celui-ci pourrait bien faciliter la vie des patients.

Au Québec, selon un rapport de Diabète Québec, ce ne sont pas moins de 880 000 personnes (plus de 10% de la population) qui sont touchées par le diabète. Celui-ci représente un fardeau économique pour le pays estimé à 3 milliards de dollars par année en coûts directs et indirects. Cependant, une solution innovante pourrait bien avoir été trouvée, un nouveau traitement appelé REVITA-2 pour les personnes atteintes d’un diabète de type 2.

De l’eau chaude dans le corps

Pour les patients atteints de diabète, c’est le duodénum (début de l’intestin) qui pose problème. La muqueuse de cet organe est plus épaisse que chez un patient en bonne santé, empêchant cette partie de l’intestin de jouer son rôle dans la régulation du taux de sucre dans le sang.

La solution miracle imaginée par les médecins ? Le resurfaçage. C’est-à-dire introduire de l’eau chaude qui détruit la muqueuse permettant de repartir à zéro. Jacques Devière, chef du service de gastro-entérologie de l’hôpital Erasme explique : « Comme toutes les muqueuses du tube digestif, endéans deux semaines elle va se renouveler. Mais elle se renouvelle avec une forme de ‘reset’ où l’on pense que les anomalies qui se sont accumulées au cours des années précédentes ne se trouvent plus. »

Retarder la prise d’insuline

Des premiers essais ont été réalisés en 2015 et les résultats sont assez prometteurs, chez les patients ayant participé aux essais cliniques, le taux de glycémie s’est ajusté pendant un an. Une séance suffirait à retarder la prise d’insuline.

Une deuxième phase d’essai devrait démarrer dans les mois qui viennent pour qu’ensuite cette technique puisse s’élargir à un plus grand public.

Source : RTL INFO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *